La PAC "levier de transition" écologique ?

La prochaine Politique Agricole Commune se négocie… Le sujet est fondamental pour les Biaux Jardiniers eux-mêmes, évidemment comme paysans, mais tout autant

  • pour tout consommateur : la nourriture est issue de l’agriculture…
  • pour tout contribuable : la politique agricole est menée avec d’imposants budgets publics…
  • pour tout citoyen : les choix sont votés par des élus.

Cliquer pour agrandir !

Consommateurs, contribuables, citoyens, que les Biaux Jardiniers sont eux aussi d’ailleurs !

La PAC se négocie… propositions et études affluent. Elles proviennent notamment, en France, de

  • «Pour une autre PAC» collectif d’organisations auquel participe la FNAB, notre syndicat Bio ;
  • «France Stratégie», organisme de prospective auprès du premier ministre.

Et ces dossiers, clairs bien que précis et complets, permettent, par l’information fondée qu’ils apportent, de se forger une opinion mieux construite sur la réalité. Les Biaux Jardiniers proposent donc ces éléments aux lecteurs de ce site (dont le bandeau proclame que ce sont «toutes personnes soucieuses de comprendre ce qu’elles mangent») pour un genre de soirée ciné… Il est crucial que la société s’accorde sur la direction que doit prendre l’agriculture.

La Pac ? C KOA ?

«Mise en œuvre à partir de 1962, la PAC avait pour première ambition d’augmenter la productivité et les revenus du secteur agricole européen, en s’appuyant sur trois grands principes : un marché unique, une protection aux frontières, et une solidarité financière entre États membres par la constitution d’un budget commun. Et de fait, la PAC a permis à l’Europe d’accroître sa production agricole, d’assurer son autosuffisance alimentaire relative et de faire évoluer positivement sa balance commerciale agroalimentaire.

Avec 55 milliards d’euros annuels, la PAC représente aujourd’hui 43 % du budget total de l’Union européenne. La France en bénéficie à hauteur de 16 %, ce qui équivaut à sa contribution au budget total de l’Union européenne. Les aides agricoles soutiennent la rentabilité des exploitations et jouent un rôle important d’amortisseur économique. Elles représentent en moyenne 100 % du revenu courant avant impôt des agriculteurs français.

Pourtant, telle que mise en œuvre aujourd’hui, elle fait l’objet de critiques. Les agriculteurs peinent à vivre décemment de leur travail malgré les aides – un quart d’entre eux vivait sous le seuil de pauvreté en 2017, selon l’Insee. Quant aux citoyens, ils reprochent à la PAC de ne pas soutenir en premier lieu  les modes de production les plus bénéfiques à l’environnement et à la santé. Or l’agriculture représente 20 % des émissions de gaz à effet de serre en France dont 71 % des émissions de méthane.

Sujet éminemment complexe, la politique agricole commune (PAC) ne saurait pour autant se résumer à une question technique ou budgétaire. Au regard des enjeux d’alimentation, de santé et de bien-être animal, c’est également une question de société.» (source rapport France Stratégie)

2 rapports ??

Comme entrée en matière rapide (7 minutes), le travail d’Anne-Laure Chouin sur France Culture (culture ?? donc une radio pour paysans !!) qui résume les apports de ces deux démarches de prospective, d’analyse et de proposition :

«France Stratégie.»

Présentation audio.

Toujours sur France Culture («culture» ?? donc une radio pour paysans !!) les 3 minutes réalisées par Anne-Laure Chouin lors de la sortie du fameux rapport en octobre dernier :

Résumé illustré.

Pour lire le résumé illustré de France Stratégie, cliquer sur sa première page => ci-dessous =>

Rapport complet.

Le rapport complet de France Stratégie est accessible en cliquant sur le schéma du projet de financement à budget égal (la table des matières est cliquable pour accéder directement à un point précis) => ci dessous =>

«Pour Une Autre PAC

Osons une vraie réforme.

«… est le fruit de long mois de concertation et d’échange entre la trentaine d’organisations membres de la plateforme Pour une autre PAC. Il résulte aussi de dialogues avec d’autres parties prenantes réfléchissant à la réforme de la Politique Agricole Commune, que ce soit en France, à Bruxelles ou dans d’autres pays de l’Union européenne. Le résultat, c’est une vision partagée par une large palette de représentants de la société civile et des propositions construites collectivement. »

On peut le lire en cliquant sur sa page de couverture => ci-dessous =>

Atlas européen.

Un véritable atlas : les chiffres de l’agriculture européenne et de la PAC sont présentés avec plein de dessins, de cartes, graphiques, camenberts et autres colonnes, sur cartes ou sur échelles, etc… sous une fome très claire. Un panorama qui fait toucher du doigt la diversité (voire les divergences… ) des situations dans les pays comme entre les pays.

Un document précieux édité par «Pour Une Autre Pac», et accessible en cliquant sur sa page de couverture => ci-dessous => et à ranger dans sa bibliothèque…

Note «services, bien-être».

Lors d’un colloque organisé au Sénat il y a un an avec le sénateur Joël Labbé, Pour Une Autre Pac a précisé dans une note détaillée ses «propositions pour la mise en place de paiements pour services environnementaux et de bien être animal dans la PAAC post 2020». Ce document est accessible en cliquant sur l’illustration => ci-dessous =>

 

 

Tags: 

Catégorie: