Auto-construction en distanciel...

Toujours mieux !!! Suite aux consignes de nos respectueux dirigeants, c’est cette fois ci pour de l’auto-construction que le Biau Jardinier a travaillé en distanciel !! ! Auto-construction pour améliorer la récolte des poireaux.

C’était bien nécessaire :

  • l’arracheuse n’étant pas trop bien adaptée pour le poireau comme pour sa saison d’arrachage.
  • la surface cultivée en poireau cette année ayant été augmentée…

le Biau Jardinier avait décidé de faire une lame souleveuse sur BPO, la fameuse barre porte outil proposée en stage d’autoconstruction. Et de commander, en plus des accessoires indispensables, la seule ferraille nécessaire de ce chantier à l’Atelier Paysan. Au lieu de barres de 6 mètres pour chacun des formats chez le marchand de fers local qui a fermé, le plus proche se trouvant maintenant à 45 km…  Car l’Atelier Paysan propose maintenant l’option achat en kit : les pièces coupées à la cote exacte, en découpe laser : barre à trous, pièce usinée du triangle, etc.. . Bref : le grand confort bourgeois… à la portée du pov’pèsan qui participe ainsi à faire tourner les affaires commerciales de la SCIC. Tout cela livré sur palette dans la cour de la ferme. C’est super, le travail du métal en distanciel : ne reste qu’à déballer, identifier, mettre en place,

souder «à temps perdu»

et enfin installer, grâce aux 2 cavaliers «standards BPO» et leurs goupilles, la lame souleveuse sur un bâti de BPO déja existant…

Sur un ancien, et pas sur le nouveau, puisqu’il n’y a pas eu assez de temps perdu disponible à ce moment là pour trouver celui de finir la soudure des pièces du nouveau bâti commandé : car il fallait vite s’en servir, pour soulever le poireau à préparer pour les paniers. Mais ça n’est que partie remise, d’autant que souder le nouveau bâti permettra de libérer de la place dans l’atelier pour les autres bricolages à venir.

Après donc ce nouveau travail de mécanique réalisé pour partie en distanciel, les Biaux Jardiniers ont testé ça «en présentiel» :

Arrachage de poireau avec la lame souleveuse de la BPO, la fameuse barre porte outils.

conclusion coté travail agricole et qualité d’arrachage du poireau, et même dans cette parcelle avec une terre plutôt lourde (et une saison pas vraiment sèche !) et bien ça va drôlement bien ! Vivement la saison prochaine qu’on puisse tester ce morceau de ferraille pour la récolte d’autres légumes…

Tags: 

Catégorie: