ça marche !!!

En plein champ, nos carrés de culture sont séparés par des bandes fleuries, pour y héberger des auxiliaires. Nous installons aussi des bandes fleuries sous les tunnels.

 

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2012/05_06/conc_600marq.jpg

Légende :

en bordure du tunnel, une bande fleurie surtout à base de calendula (souci) et centauréa (bleuet). Ces plantes ont l’une comme l’aurtre la particularité d’attirer des pucerons spécifiques ( qui ne parasitent que cette espèce). Ces pucerons attireront donc à leur tour des auxiliaires se nourissant de pucerons. Qui vivront bien nourris sur souci ou bleuet, et se multiplieront car la nourriture est abondante.

A coté, une planche de concombres. Ils sont ramés sur ficelle. Les concombres sont arrosés non pas par aspersion, mais au goutte à goutte, ce qui limite certaines maladies.

Un petit sachet blanc est suspendu : ce sont des auxiliaires (ceux ci achetés à une entreprise spécialisée) répartis régulièrement dans la culture pour lutter contre un ravageur que nous avons repéré il y a peu : le thrips. Sur les feuilles ses piqures handicapent la nutrition de la plante, sur les fruits, cela les fait pouser tordus.

Contrairement à beaucoup, nous cultivons les concombres et tomates sans paillage plastique parce que certains auxiliaires ont besoin de passer en terre pour certaines phases de leur cycle de développement. Si ils en sont séparés par le plastique, ils ne peuvent pas s’y nymphoser, et donc meurent.

Problème : l’herbe pousse, les biaux jardiniers sarclent, binent, arrachent…

 

 

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2012/05_06/bleuet600marq.jpg

Légende : à droite sur le bleuet, des colonies importantes de puceron noir : ça se confirme : centauréa attire des pucerons. Tout va bien. Le piège est en place… se refermera-t-il ???

Réponse sur la photo ci dessous :

 

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/2012/05_06/parasite600marq.jpg

C’est le dessous d’une feuille d’un  concombre cultivé sur la planche au bord de la bande fleurie. Au milieu, une petite sphère dorée : le triste état d’un puceron qui a été parasité par un auxiliaire qui avait pondu dedans, et dont la larve s’est développée en mangeant l’intérieur du puceron…

Comme le commentait Fred la semaine dernière : Biau Jardin de Grannod, ton univers impitopya….ableu.

Constat :

pas d’invasion de puceron sur les concombres qui poussent à coté de la bande fleurie garnie de pucerons;

des preuves de parasitisme.

Donc, ça marche !!!

Bien sûr, la démonstration serait plus belle si le biau jardinier savait se servir de son appareil photo au point de faire de la macro correcte… mais ça…

 

Tags: 

Catégorie: