C'est reparti !

C’est reparti : buttages des premières planches,

suivi des cultures en place, ainsi que

premiers semis, qui ont nécessité la participation des deux semoirs manuels, amenés à pied d’oeuvre dans la «benne à cailloux».

1- Tout de fine tôle construit et de son gilet jaune vêtu, le semoir issu de production industrielle délocalisée pour nos premières carottes de l’année 2022.

Deux petites précisions concernant ce matériel que les Biaux Jardiniers avaient acquis dès les débuts de sa distribution en France. D’une part nous l’avions modifié pour l’adapter à notre besoin de semer des rangs à écartement suffisant pour entretenir la culture sans difficulté. D’autre part son prix de vente comme celui de ses accessoires semble suivre la courbe ascendante de notoriété des buzz internationaux des stages et méthodes miraculeuses de maxi bénéf› sur micro surface.

2- Le semoir issu de production artisanalo-maraîchère locale disparue depuis une génération, en même temps que le maraîchage intensif péri-urbain chalonnais : le très fameux et à nos yeux irremplaçable «Pourey» sans lequel nous n’envisageons même pas de semer les radis !! À noter que pour le confort du travailleur, le Pourey s’utilise à deux, ce qui explique que Vivien ait pris la pause le temps que le chargé de comm› qui était responsable de la traction animale avant prenne la photo…

Évidemment bien sûr, tous ces semis ont été réalisés sur des planches qui bénéficaient d’une occultation depuis plusieurs semaines, et les toiles qui avaient été ouvertes le temps du semis ont été remises en place aussitôt après, dans l’attente de la levée des graines.

Et puis bien sûr cueillettes

et autres préparations de paniers et livraisons ont complété les premières journées de maraîchage de cette nouvelle année 2022, puisque 2022 il y a finalement eu…

Le travail sur le site internet reprend lui aussi : la fiche-légume de l’endive a été mise à jour. Bonne lecture !

Tags: 

Catégorie: