Désherbage manuel des carottes.

En retard pour cause de météo très «chaotique», les Biaux Jardiniers ont enfin pu faire le premier passage manuel sur le rang dans la carotte d’hiver. Il y a donc eu mobilisation générale des moyens Bio habituels : les petites mains

armées du couteau et du seau.

Il était grand temps, car les adventices commençaient à «bien» se développer : mouron, pourpier et panic principalement, ça n’est pas le type de végétal que l’on souhaite récolter pour garnir les paniers !

Comme toutes ces herbes adventices étaient assez développées, l’opération a été un peu plus lente qu’habituellement : une grosse demi-journée d’obstination de toute la bande. Le résultat était bien joli, et tout le monde était content que ça s’arrête… jusqu’à la prochaine fois !

Binages.

Bien sûr quelques jours après ce désherbage, l’équipe rôdée au binage mécanique est entrée en action

pour un  nouveau passage avec la bineuse de précision montée avec ses disques et rasettes de façon à biner et sarcler entre les rangs.

Autres binages de saison, mais en solo avec la BPO (la «fameuse» Barre Porte Outils autoconstruite)

les cultures menées en deux rangs par planche, notamment le céleri.

Semis.

La levée des derniers semis ayant été un peu plus lente que prévu, c’était jour de congé quand il fallait enlever la toile d’occultation qui les couvrait. Les Biaux Retraités ont donc été mobilisés pour aider au repliage, quelques instants pour un rapide petit exercice de maintien en bonne forme.

Sur les planches de navet, le Biau Jardinier a immédiatement installé les filets de protection pour prévenir les dégâts de l’altise.

Les semis de brassicacées sont protégés des dégâts des altises par un filet tissé.

Sur les chicorées d’hiver, elles aussi bien levées, ça ne fait pas besoin.

Repiquages.

Les séries de repiquages pour récoltes d’automne aussi vont bon train, sur planche paillées par un film biodégradable comme sur sol nu, mais avec difficultés car il faut faire avec les conditions météo très chaotiques de cette saison : jongler entre les pluies, se précipiter dès que la terre n’est pas trop mouillée

pour travailler «à donf» en espérant avoir le temps de tout mettre.

Et ensuite, il faut malgré tout arroser pour «marier» les racines des plants avec la terre qui les accueille et ainsi assurer une bonne reprise. Cette année encore beaucoup plus que les précédentes, la culture des légumes est principalement la culture… des compromis !

Buttages.

Le Biau Jardinier a récemment repris plusieurs carrés du jardin en terminant par un passage de butteuse autoconstruite de façon à remonter les planches permanentes et leur donner assez de relief en attente des prochaines cultures : repiquages de légume ou semis d’engrais vert.

Les planches permanentes sont remontées avec la butteuse autoconstruite après incorporation des engrais verts ou résidus des cultures.

Engrais verts.

Dans les tunnels, les différents mélanges d’engrais verts se développent bien

Mélange d'engrais vert à base de féverole et poacées.

et ceux avec sarrasin fleurissent

Sous tunnel mélange d'engrais vert à base de sarrasin et féverole.

attirant une foule de butineurs

En fleurs dans l'engrais vert, le sarrasin attire de très nombreux butineurs.

dont bien sûr profitent aussi les

Cultures.

concombre sous tunnel par exemple.

Concombre sous tunnel conduit sur ficelle biodégradable.

Concernant le plein champ, le Biau Jardinier guette les cieux, nuages, les risques de flotte et atmosphère humide avec appréhension : la situation maraîchère est très tendue, tant concernant les fenêtres météo disponibles pour les semis, repiquages des cultures et leur entretien, etc… qu’au niveau de la forte pression des maladies. L’oignon de conservation par exemple, en cours de mûrissement, s’en sort bien et il est plutôt bien joli, mais un nouveau passage pluvieux important, avec les développements de maladies associées, lui ferait probablement beaucoup de mal à ce stade sensible.

Les carrés d'oignon ont pour l'instant bien résisté aux maladies dues au temps humide.

Mais çà y est, les tomates donnent enfin des quantités suffisantes,

et les paniers prennent plus de couleur.

Confection des paniers de cette semaine.

Tags: 

Catégorie: