En avril ne te découvre pas d'un fil !

«Çà caille !» / «C’est l’printemps !» Alors face aux températures en dents de scie, les Biaux Jardiniers s’adaptent : abandon du short… re-pose des voiles thermiques…

et «en même temps», ils continuent les différentes plantations de saison …

et autres travaux d’entretien notamment

Arrosages

avec les nouveaux asperseurs à bas débit, pour faire lever graines d’adventices et d’engrais vert,

Arrosage pour faux semis et engrais vert.

ou pour reprise des repiquages et développement des cultures.

Arrosage bas débit pour reprise des repiquages et développement des cultures.

Cette semaine il y a aussi eu le

Tuteurage

des premières plantations de petits pois; les suivants sont encore bien sagement sous voile non-tissé.

Ramer les pois a été une activité de Vivien, spécialiste de la masse et du piquet d’acacia puisqu’il a une belle expérience de salarié en viticulture,

et de Charline, qui, armée des agrafes, était chargée la fixation de la toile tissée déroulée pour empêcher l’installation des herbes indésirables dans les allées permanentes.

Coté repiquage

des légumes, les Biaux Jardiniers testent cette année un film de paillage biodégradable prépercé à l’assez large écartement qui leur convient.

Reconfinement.

Et pour faire face aux prévisions des froid, gel et neige annoncés, il a bien sûr fallu ensuite tout protéger du froid avec les voiles non-tissés

et pour les cultures déja bien développées, avec les voiles qui avaient été retirés une dizaine de jours plus tôt… Faire et défaire…

Reconfinement y compris sous tunnel

dans lesquels, dès que le soleil matinal réchauffe assez, il faut débâcher pour éviter aux légumes des températures les sortant de leur zone de confort. C’est, en saison de nuits froides, la contrainte maraîchère qui ressemble le plus à celle de l’éleveur laitier traditionnel : matin et soir !

Nouveaux carrés.

Dans les nouveaux carrés déchaumés semaine dernière, il était temps de retravailler la terre pour contratrier la repousse du ray grass.

Le Biau Jardinier a donc mobilisé le vibroculteur large, pour un travail superficiel et assez rapide.

Le résultat est assez satisfaisant aussi grâce à l’action de la bise,

mais pour le travail de sol suivant, le Biau Jardinier «attend» une prochaine pluie, promise par la météo mais dont la date annoncée recule de jour en jour…

Herse de pré.

Autre activité printanière sur la ferme : la herse de pré, que Romaric a passée partout où cela était possible. Au jardin

comme dans les terres en engrais verts pluri-annuels

et dans les prairies permanentes.

Tout est donc bien peigné ! Mais dans les prairies les plus humides, mieux valait s’abstenir.

Tags: 

Catégorie: