"En propre" au jardin...

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/83700288762628507/fevmars2010/300PG.JPG

Quelqu’un habillé «en propre» au jardin avec comme seuls outils en main des feuilles de papier et un stylo, çà n’est pas banal.

C’est le controleur auditeur de l’organisme certificateur qui est venu vendredi après midi faire son enquête. Epluchage de la comptabilité, visite des locaux de stockage des légumes, des engrais (organiques !), des produits de traitement (pas chimiques de synthèse), des semences, etc…

Et puis visite du jardin.

Observation de quelques herbes roussies en bout de quatre planches de culture par ailleurs sans aucune herbe…Ah!…est ce que ce ne serait pas par hasard la trace d’un passage de désherbant chimique interdit en bio?  Non. Le matin, le biau jardinier venait de passer le brûleur pour désherber thermiquement les semis de panais avant leur levée et on peut encore en voir la preuve au sol.

Les contrôles peuvent aussi êtr «inopinés» lien.

Les contrôles sont régulièrement complétés par des analyses : lien.

La certification par un organisme agréé, çà n’est bien évidemment pas infaillible. Mais c’est quand même nettement plus sérieux que le rien du tout de l’agriculture chimique, ou le bla-bla des «garanties» orales ou griffonées sur une ardoise qui n’engagent que ceux qui les croient,

Pourquoi nous avons toujours choisi de notre faire certifier : clic

Pour plus de détails sur la réglementation bio : re-clic

Après tout ce temps «perdu», le biau jardinier est retourné sur son tracteur préparer les nombreux repiquages du week-end…en se remémorant que la semaine de quarante heures avait dû être votée en 1936

 

 

 

Tags: 

Catégorie: