Engrais verts pluriannuels : ouf !

Les pluies ont provoqué non seulement la visite des Gilets Jaunes au jardin (cf photo du menu) mais aussi la levée des engrais verts pluriannuels et les Biaux Jardiniers en sont bien soulagés, parce que après toute cette sécheresse, l’inquiétude gagnait : est ce que le faux semis sera suffisant pour un beau démarrage ? Et ben oui !

Parce que c’est quand même un sacré chantier, et un tel investissement en temps de travail et en argent de semence, que c’est très plaisant de ne pas devoir… refaire le boulot pour cause de mauvaise levée car temps trop sec ou invasion par les adventices ! D’auitant que l’avancée de la saison rendait impossible un re-semis.

Le travail commence, une fois le terrain correctement préparé, par la cérémonie du mélange de la vingtaine de végétaux composant le «subtil mélange pluri-annuel» qui va bien chez nous et correspond à nos objectifs. Il y a «seulement» besoin, en plus du pallox qui stockera le mélange réalisé, d’une bétonnière, de quatre seaux de différents formats, et bien sûr de la balance : un genre donc de recette de cuisine.

Et une fois semé, roulé, arrosé par l’eau du ciel - et arpenté régulièrement à gratter pour vérifier si çà germe correctement… - c’est un grand plaisir de voir la belle levée.

Il faudrait rapidement passer un petit coup de bineuse dans les allées. Mais il y a eu assez de pluie pour favoriser la levée, et pas mal de pluie pour mouiller un peu trop les allées, alors il a été seulement possible de gratter les bouts des planches. Mais ce serait déraisonnable de se précipiter à faire les allées : et oui, on ne peut jamais avoir tout «en même temps», quoi qu’en disent nos seigneurs.

Et les Biaux Jardiniers ont aussi mis en place le système de «défense passive» contre les chevreuils.

Tags: 

Catégorie: