Il a enfin plu...

…alors bien sûr, le paysan-maraîcher qui se plaignait du temps trop sec… s’est plaint pendant un jour ou deux que le terrain était trop mouillé !!! Mais «en même temps» il en était heureux… parce que le Biau Jardinier, il n’attendait qu’une chose : une bonne pluie, qui arrose bien ses engrais verts pour qu’il démarrent à fond,

Engrais vert pluriannuel encore bien diversifié en troisième année de croissance.

une vraie bonne pluie qui fasse «le plein d’eau» du sol dans toutes les planches permanentes qui avaient été préparées facilement (=dans de bonnes conditions), mais qui étaient trop sèches pour être couvertes sans arrosage avant occultation ou paillage pour plantation. Alors, une fois assimilés par la terre les 38 mm d’eau tombés en 2 / 3 jours, les Biaux Jardiniers ont pu se lancer dans le boulot de saison :

Paillage à la dérouleuse

pour de nombreux repiquages en plein champ,

Bande fleurie pluriannuelle pour héberger les auxiliaires malgré le film de paillage

et notamment pour une grosse action : la plantation - manuelle - des carrés d’oignon. Environ 15 000 mottes.

Et les cieux ont bien fait les choses : il est descendu un arrosage naturel le lendemain, les oignons n’ont pas trainé !

Occultations pour faux semis

Pas mal de quincaillerie manipulée ces jours ci par les Biaux Jardiniers : agrafes et toiles d’occultation (LIEN)

Les toiles tissées, comme les agrafes, sont réutilisées plus de 10 années.

en prévision des semis de légumes racine pour l’hiver, notamment panais, carotte.

Les Biaux Jardiniers concilient l’utilisation de cette technique de faux semis avec l’entretien et le développement de la faune auxiliaire en lui fournissant un peu partout, et particulièrement à coté de ces toiles d’occultation, un milieu favorable maintenu d’une année sur l’autre : une bande fleurie est entretenue autour de chaque carré de légume (voir plus haut photo avec dérouleuse), dont une proportion est régulièrement renouvelée pour maintenir le maximum de biodiversité : photo ci dessus, bande fleurie en mélange par semis d’un an, photo ci dessous, repiquage de fleurs semées en mottes ce printemps.

Repiquage de fleurs semées en mottes

Quincaillerie suite

Le début de saison en plein champ, c’est beaucoup de «quincaillerie» aussi parce qu’il faut ramer les petits pois. C’est cette année Sylvain, qui vient d’être embauché pour la saison, qui s’est chargé de «taper d’ssus»…

et c’est fait !

Sous tunnel

çà pousse joliment : pomme de terre primeur et chou pointu s’annoncent assez bien.

Les bordures fleuries installées sous tunnel aussi pour les auxiliaires ont plutôt bien passé l’hiver, et çà redémarre «fond de train». trèfle, souci

géranium, phacélie…

Pépinière de poireau

Les Biaux Jardiniers ont aussi repiqué plusieurs milliers de mottes de poireau (semées il y a plusieurs semaines) pour faire leur pépinière de plant. Ils seront ensuite repiqués en plein champ, et récoltés jusqu’en avril de l’année prochaine. Le poireau ? Une culture des plus longues.

Encore plusieurs milliers de mottes repiquées...

Ils ont tout de suite installé les arceaux qui permettent de poser les voiles de protection contre les insectes, notamment l’horrible Phytomiza gymnostoma

.

Dans le tunnel des alliacées

Livraison de fumier.

Le fumier, issu de la ferme d’Anton, qui produit du lait à Comté AOC, a été livré.

Du bon fumier de stabulation, qui est resté dans le bâtiment à l’abri des lessivages par les intempéries ; du fumier bien pailleux, ce qui va permettre une bonne fermentation chaude, tout en gardant ensuite assez de carbone pour continuer à fermenter - différemment - une fois incorporé en surface au jardin. Il n’a d’ailleurs pas été long à se mettre à chauffer. En attendant le passage du retourneur d’andains de la CUMA prévu dans une quinzaine, les Biaux Jardiniers ont bâché le tas pour le protéger de la pluie (et des pertes par lessivage).

Caisses

Les Biaux Jardinier se sont aussi occupés de caisses. Lavage des caisses de manutention des légumes, des caisses à endives.

Et rangement des caisses à mottes vidées par toutes les plantations réalisées (oignon, poireau, etc…), en attendant de les ramener chez Vincent, le pépiniériste. La serre à plants a un petit air vide…les Biau Jardiniers sont bien satisfaits de ce travail fait : en auraient ils «fait des caisses ?» Ben v’oui, c’est de saison !

Tags: 

Catégorie: