Rester poli, c'est mieux !

Bien sûr ! C’est toujours mieux de rester poli, et pas toujours facile pour raconter ce qui se passe au jardin…

Après orages et pluies, quelques jours de temps sec, chaud et ensoleillé : super, se dit le Biau Jradinier. Enfin possible de (et au choix) semer de la carotte, du maïs ou repiquer tout ce qui le demande (salade, cèleri, persil, courgette, concombre, pastèque, etc…) biner les cultures soit en voie de salissement soit en demande de gratouillage de racine pour leur petit confort (ici, la liste de ce qui peut pousser chez un maraîcher bio sous nos latitudes tempérées), préparer des planches pour semer des engrais verts, etc…etc…il y a pas mal d’activités de plein air possibles au jardin début juin !

On aurait presque l’embarras du choix… c’est LA saison.

Oui mais… après 24 ou 48 heures de fenêtre météo favorable. Boum Crac : pluie, ou bien orage, ou alors pluie à tendance orageuse. Plouf ! Quelques sacs d’eau…

Donc sol trop mouillé pour quelques jours. La graine reste dans son sachet, le plant tourne en rond dans sa motte, l’adventice pousse, l’engrais vert n’est pas semé. C’est l’alternance.

Alternance de pluie + chaleur = Çà pousse ?

Les adventices poussent à donf›, les champignons (les maladies) poussent à donf’

Pas facile de rester poli.

Pourtant pas mal de choses ont pu être faites au jardin ces derniers jours :

semis d’une partie des carottes sur une occultation bien réussie

plantation du cèleri, sur une jolie occultation aussi

Buttage du premier maïs doux

Mais il y en a au moins autant qui attendent…

Le Biau Jardinier se ronge les ongles : 2018 sera-t-elle donc aussi difficile que 2016 ???

Tags: 

Catégorie: