Visiteurs et "expé" roloflex.

Les vacances de Noël, chez les maraîchers, c’est la saison des escapades. Et çà fonctionne dans les deux sens : visites, et visiteurs. Les vacances de cette année n’ont pas failli à la tradition : les biaux jardiniers ont donc eu le bonheur de recevoir Gérard et Violaine, maraîchers dans le Maine et Loire, accompagnés de leurs filles.

Et cela a été évidemment l’occasion d’une visite complète de la ferme.

Un des 4 spécimen de prototype de roloflex auto-construit avec l'Atelier Paysan !

Visite particulièrement détaillée puisque les amis voulaient être complètement informés pour une raison bien simple : lors du «tour de France» qu’il a réalisé l’année précedent son installation (lien) Matthieu avait travaillé plusieurs semaines chez Violaine et Gérard. Et beaucoup échangé sur ses projets : plus de 2 années plus tard il était temps de venir voir sur le terrain où çà en était.

Donc visite du jardin le jour 1, du bâtiment le jour 2. Avec pauses culinaires et bavardes intercalées, bien sûr.

Et cela a aussi été l’occasion de continuer «l’expé roloflex».

Le roloflex c’est quoi ? Rappel ICI. Un aspect qui intéresse beaucoup les Biaux Jardiniers dans cet outil, c’est que sa souplesse permet un très bon suivi du relief de la planche, quelles que soient sa forme, sa hauteur, etc… Et il leur semble que ce matériel puisse répondre à plusieurs demandes quand on travaille en planche permanente avec beaucoup d’engrais verts.

Il avait pas mal plu les jours précédents, mais cela n’a pas empêché de travailler la terre avec le tracteur : avec le système planche permanente, les allées portent bien, et les planches ressuient plus vite : elles  étaient suffisamment saines pour que le Biau Jardinier essaie d’utiliser le roloflex pour commencer l’incorporation de quelques planches de chou brocoli. Le travail a donné un plutôt joli résultat.

Destruction et incorporation de brocoli après récolte avec un passage de roloflex

Différents essais ont été faits. Pour voir. Et comparer.

Après examen de près, les experts présents, tant du Val de Loire que de Saône et Loire, étaient optimistes.

Il se confirme donc que le roloflex utilisé en mode destruction/incorporation de légumes après récolte est un outil d’avenir. La saison prochaine amènera sans doute de nouveaux enseignements pour l’usage adapté de cet outil : «en route pour de nouvelles aventures !» comme disait Tintin à Milou dans le dernier dessin de la dernière planche de chacun des albums.

 

 

Tags: 

Catégorie: