La bibliothèque des Biaux Jardiniers

Le but

de «la médiathèque des Biaux Jardiniers» est de fournir, en complément de toutes les infos régulièrement publiées dans les articles du blog et dans le livre «Visitez la ferme», un accès à

  • une «in / formation de base» à qui veut comprendre réellement ce qu’il mange et en quoi un type d’agriculture est non seulement une pratique professionnelle et collective mais aussi un choix de société (et vice-versa) ; ce qui accessoirement lui permet de ne pas se laisser bercer par les marchands de rêve ou  flouer par les margoulins.
  • une «in / formation de base» pour toute personne rêvant de s’installer en maraîchage qui souhaite «durer», et dans des conditions décentes, plus longtemps que les 4 années pendant lesquelles elle devra rembourser les dizaines de milliers d’euros d’aides perçues au titre de Dotation Jeune Agriculteur si elle abandonne.
  • des créations artistiques (fiction, musique, film…) autour de l’agriculture, l’alimentation, etc… pour le plaisir, et «mise en perspective».
  • des éléments de connaissance, des textes de réflexion critique de différents chercheurs, autour de la part de leur spécialité qui touche à l’agriculture, plus ou moins directement.

Les moyens

Des sources fiables, dont plusieurs téléchargeables, souvent validées par des pratiques paysannes. Des titres de livres ou de films, des vidéos, des liens vers des sites, des émissions radio, etc…des brochures (techniques ou pas) divers documents d’analyse, d’actualité, de réflexion, des chiffrages, des reportages, etc…

Les Biaux Jardiniers précisent :

  • Tout n’est pas de la toute première jeunesse, ce qui est logique après quarante années de pratique…) mais la réalité de la terre, de la faune, ne subit que peu les changements des modes !
  • Rien n’est «parole d’évangile» : réflexion et esprit critique restent de mise, et les Biaux Jardiniers sont convaincus que les visiteurs de ce site aiment à faire fonctionner leurs neurones.
  • Tout cela est fourni gratuitement : sur ce site pas de lien pour acheter moyennant un petit pourcentage parallèlement reversé «pour financer le site», pas d’incitation au versement d’obole. Et bien sûr pas de cookie qui saute au nez du lecteur pour lui glisser l’appel au fric.

Évidemment… tout n’est pas terminé… et le chantier reste en cours… «ce-n’est-qu’un-dé-but !» (vieil air poulaire connu) 

… les Biaux Jardiniers complètent peu à peu, en fonction de leurs disponibilités !

Présentation

La bibliothèque des Biaux Jardiniers est divisée en plusieurs chapitres :

  • une introduction détaillant pourquoi les Biaux Jardiniers ont ressenti le besoin d’intervenir dans ce domaine qui n’est pas directement le leur
  • un chapitre «Histoire» : l’évolution de l’agriculture, principalement en France, depuis le dernière guerre mondiale, avec une place pour l’histoire du développement de l’AB
  • un chapitre «Technique» : de livres et brochures sur les techniques de produdction, en lien avec l’agronomie au sens large,
  • un chapitre «Réflexions» : des textes de fond par des chercheurs livrant leurs réflexions critiques, philosophiques, etc…
  • un chapitre «Culs terreux ET cultureux» : romans, chansons, films agricoles. Bref, de la culture de ploucs.
  • un chapitre «Les coulisses du buzz» met à disposition les analyses et chiffrages réels des paysans-maraîchers face aux modes médiatiques type petite surface permacole new age.
  • un chapitre est réservé aux diverses «Actus de la Bio» notamment «réglementaires» (elles touchent donc le «consommateur») et «syndicales» (elles touchent donc le «citoyen»)
  • un autre fournit des «Liens vers nos proches»
  • un dernier donne(ra… !) des nouvelles de l’agriculture chimique sous le titre «Du coté des pas bio : OGM, chimie and Co…»

Mise en jambes…

Le «petit livre vert»

Et non pas le petit livre rouge du grand timonier (…). En guise d’introduction générale, et écrit à destination de tout un chacun par 3 piliers de la Bio en France, «le» petit bouquin très efficace, complet et quasi gratis, démonstration étayée d’une vision de l’agriculture à partir de ce qu’elle produit : l’alimentation (*). Une démarche globale directement issue de la bio des années 70.

(*) «Manger est un acte agricole» Wendell Berry (=> lien 1 + lien 2)