Les quater vingts z'ans d' Bernard

Le week end dernier, c’était l’anniversaire du biau jardinier. Et oui !

Bien sûr, et tout le monde le dit : il ne les fait pas…!!!

Mais il fallait cependant arroser çà dignement…

Les biaux jardiniers sont donc allés en amoureux à Meung sur Loire (Loiret) pour y fêter un autre anniversaire : les 80 ans de Bernard Gainier.

Les biaux jardiniers ont donc

vu à nouveau le film Bernard ni Dieu ni Chaussettes

écouté Bernard Gainier dire des poèmes de Gaston Couté

écouté Le petit Crème et Claude Antonini chanter leurs mises en musique de poèmes de Gaston Couté.

En guise de petite introduction

à cet article «hors sujet», puisqu’il s’agit aujourd’hui de Kulture et non de Culture, extrait d’une reprise Gérard Pierron et Marc Robine chez EPM, «sur la grand route» un texte de belle actualité ICI

En guise de développement,

et pour l’information des visiteurs de ce site qui ne connnaitraient pas (ou pas trop bien) le film, le héros du film, l’auteur des textes, les auteurs des musiques, quelques détails ci dessous :

Le film «Bernard ni Dieu ni Chaussettes», les biaux jardiniers avaient eu la chance de le voir peu après sa sortie, au cinéma La Palette de Tournus (souhaitons qu’il poursuive sa carrière malgré l’adversité budgétaire locale!) bande annonce par ce  lien

Bernard Gainier, le diseux, qui c’est ? lien

Le Petit Crème qui c’est ? : l’écouter chanter Couté : lien

Gaston Couté,  qui c’est ? : incontournable, «LE» site Gaston Couté LIEN

Et avant de revenir en Bresse, les biaux jardiniers sont passés au «champ d’naviots» LIEN

y saluer le souvenir du grand Gaston ( 1880 / 1911 ).

Pour aller un peu plus loin…

…Une longue écoute ? Gérard Pierron, à qui le biau jardinier est redevable de lui avoir fait connaître Couté il y a… du temps : lien ICI

…Une digression ? Une part supplémentaire de l’intérêt des mises en musique des poèmes de Gaston Couté qui ont été réalisées depuis pas mal de décades,  c’est la diversité des choix musicaux. Le jeu consiste donc à prendre le temps, et, à partir d’un titre de Couté à écouter les interprétations de différentes mises en musique, par exemple  ici et  ici.

…Une auto-lecture à voix haute ? Les derniers volumes de l’édition papier des oeuvres de Gaston Couté par Le Vent du Ch’min (merci à eux de ce travail) étant épuisés, on peut tous les télécharger gratuitement ici pour se les lire.

En guise de conclusion agricole,

retour à la Culture par la Kulture :

le foin par Bernard Meulien,
les tâches par Le Petit Crème,
le fumier par Bernard Gainier

 

Tags: 

Catégorie: