Production

Plantation de poireau.

Cette semaine, c’était plantation du carré de poireau, un des gros repiquages de l’année. Les Biaux jardiniers font eux-mêmes leur plant de poireau en pépinière à partir de mottes semées par Vincent, leur pépiniériste 100% Bio. Pour plus de confort, le repiquage est fait à la planteuse ; c’est tout simple… on commence d’un bout, c’est à dire près d’une bande fleurie pour auxiliaires…

et puis on s’obstine… on s’obstine… on s’obstine…

C'est l'été ?

Comme si c’était l’été au jardin, enfin pas vraiment parce que bien des fois «le fond de l’air est frais». Mais : chaleur diurne, sec, ensoleillement important, les Biaux Jardiniers ont donc décidé pour protéger les concombres des coups de soleil (très dangereux pour de fragiles végétaux sans crème de protection à fort indice…) de blanchir leur tunnel. De concombre. Mais pas les autres… pour l’instant.

Planteuse et... sécheresse ! (déja...)

«Allo ? Matthieu ! Dis donc, je suis à une vente aux enchères, là, et j’y comprends rien : y’a personne qui veut acheter une planteuse et puis un semoir, et une laveuse à poireau, çà semble du super matériel, et pas cher puisque c’est au prix de retrait, mais j’y connais pas grand chose, çà a l’air d’être du gros matériel, mais peut-être çà pourrait te convenir… ch’uis pas sûr… Tu veux que je les achète pour toi ?»  Le Biau Jardinier a eu deux minutes pour se décider à distance.

Pas de télé-travail.

La semaine de vacances (culturelles ou montagnardes) des Biaux Jardiniers a donc été annulée. Ils sont précipitamment rentrés en Bresse pour se confiner… Et se confiner, donc, au jardin : pas de télétravail possible chez les paysans ! Alors les Biaux Jardiniers respectent scrupuleusement les mesures de distanciation sociale : fastoche, y’a la place !

Fleurs, voiles... et fleurs.

Fuyant les pluies comme les coups de vent, les Biaux Jardiniers ont passé un bon moment à quelques travaux intérieurs de précision : semer manuellement les plants destinés aux renouvellement de bandes fleuries prévus cette année. C’est Charline qui prend en charge cette partie du travail : remplir les plaques et tasser les mottes (un poco… ma non troppo !), marquer l’emplacement de la graine

et semer manuellement.

Pages

S'abonner à RSS - Production