Production

Les Biaux Jardiniers font du légo... mais pas que !

Cette semaine, les Biaux Jardiniers ont fait les aménagements intérieurs du bâtiment-chapelle, dont du légo. Et «en même temps», ils ont entretenu leur jardin, récolté la variété la plus précoce d’oignon jaune de garde, ce qui n’a pas été très facile puisqu’il a fallu l’arracher entre deux orages, (une année de sécheresse…), et le ramasser le jour de la visite d’une journaliste locale (voir article ICI)

Chantier-chapelle et jardin : la saison continue

Sommaire

Cette semaine aussi, et «en même temps» que les divers préparatifs de «les 40 ans de Bio des Biaux» qui va fêter dignement l’anniversaire et la transmission de la ferme, les Biaux Jardiniers ont… jardiné… et continué le chantier chapelle. Ils avaient au programme la couverture par un film blanc et la pose du bardage en bois de douglas qui avait été commandé à une scierie jurassienne proche.

Couverture

Pour cet épisode du chantier, la nacelle utilisée lors du montage de la structure et à la pose des profils de fixation de la bâche

Lutte biologique, canicule et travaux de saison

Un des meilleurs moyens de lutte contre les parasites des légumes est de favoriser les auxiliaires, petits ou gros, qui les prédatent. Le plus souvent, on ne les voit que quand on les cherche. Et encore…pas tous !  Mais il arrive quelques fois que l’appareil photo des Biaux Jardiniers en croise un.

Gros consommateur de limace cherchant une alimentation de sécheresse.

Mais les photos ne sont pas souvent bien belles, même si d’autres gros auxiliaires sont beaucoup plus visibles car fiers de montrer la qualité de leur travail…

Maraîchage et chantier "en même temps"...

«En même temps» qu’à la production des légumes, les Biaux Jardiniers, travaillent aussi depuis mi-juillet à la construction d’un bâtiment - chapelle. C’est une aventure en plusieurs épisodes : après démontage et transport (lire ce chapitre ici) il fallait se lancer dans le terrassement. Et notamment raccorder l’évacuation des eaux pluviales au système déja existant.

ce qui a été rapidement réalisé à la mini-pelle. Le Biau Jardinier a calé manuellement au fond

Restrictions, maraîchage et chantier...

Çà y est : nous sommes maintenant en période de restrictions d’arrosage. Comme l’année dernière… comme il y a deux ans… comme il y a quatre ans… Les Biaux Jardiniers essaient de s’adapter à ces évolutions… (en espérant que les légumes aussi !). Notamment depuis ce printemps par l’automatisation de toute l’installation d’arrosage. Les engrais verts de sarrasin ont commencé leur floraison

Parité dans la plantation de poireau

Ces jours, les Biaux Jardiniers ont notamment profité du terrain frais pour repiquer les poireaux. Il avait donc fallu, avant, arracher la pépinière, qui était bien belle, et préparer les plants pour la plantation, opération qui mobilise trois personnes : une conduisant le tracteur, et deux pour alimenter les deux disques planteurs

Répartition des postes de travail à parité pour la plantation mécanisée de poireau

La saison à donf...

Pas mal de boulot au jardin ces temps ci. Normal, c’est la saison où il faut courrir partout. Semis, plantations, binages, arrosages, récoltes, il y en a pour tous les goûts ! Et quand, le soir, le Biau Jardinier jette un coup d’oeil en arrière sur son jardin en train de s’arroser tout seul, et ben, il trouve çà très beau !

Plantations pour l'hiver.

Les Biaux Jardiniers viennent de repiquer le céleri-rave qui sera distribué dans les paniers de cet hiver. L’opération a été menée avec le tranquille «pout pout pout» du tracteur, mais aussi au voisinage d’une jolie bande fleurie qui avait été semée l’année dernière, pour le bénéfice des insectes auxiliaires… (et le plaisir des Biaux Jardiniers !)

Les «grosses» plantations, comme le céleri, se font le plus souvent de manière mécanisée, avec donc la nécessité de deux personnes sur les sièges de la planteuse en plus de celle sur le siège du tracteur.

Pages

S'abonner à RSS - Production