Au delà des bornes du jardin

OGM : le gouvernement reste dans l'illégalité.

OGM : Matignon se hâte lentement pour ne jamais appliquer les injonctions du Conseil d’État.
Paris, 19 juillet 2021 – Le cabinet du Premier ministre a finalement accepté de recevoir le 15 juillet les
137 000 signatures de la pétition lui demandant d’appliquer la loi telle que rappelée par le Conseil d’État
qui l’a enjoint :
• de soumettre à la réglementation les OGM cachés actuellement cultivés illégalement en France,
par exemple les colzas Clearfield génétiquement modifiés pour tolérer les herbicides ;
• d’appliquer la réglementation OGM à tous les nouveaux OGM ;
• d’évaluer l’impact environnemental et sanitaire des cultures de plantes rendues tolérantes aux

FRSEA et Jeunes Agriculteurs à Dijon.

FDSEA et Jeunes Agriculteurs (qui, une fois regroupés pour les élections deviennent le syndicat majoritaire) manifestaient à Dijon :

contre l’extension des zones vulnérables, des Zones de Non Traitement riverains et la réforme de la Pac qui risquerait d’augmenter la somme (très minoritaire) des aides dépendant de la qualité des pratiques agricoles.

Agriculture conventionnelle et amonitrate.

1/ actu Robin des Bois «Un lubrizol agricole évité» : une page illustrée 2/ actu chez Sonia Kronlund : «L’usine Maxam, une bombe à retardement» : 28 minutes 3/ vague souvenir «exotique» durant pandémie 4/ retour en «FrancePatrieDesDroitsDel’HommeAuSystèmeDeSantéQueLeMondeEntierNousEnvie» archéologie. 5/ Que dit Wiki ?

 

Arrêtons la deuxième vague...des OGM !

Juillet 2018 Cour de Justice de l’Union Européenne : les nouveaux OGM génèrent les mêmes risques que les transgéniques et doivent donc être réglementés. Février 2020, le Conseil d’État français a enjoint le Premier ministre de modifier sa loi en conséquence, sous six mois. Cette décision du Conseil d’État n’a toujours pas été exécutée, le gouvernement français est dans l’illégalité.

Et il le sait ! Communiqué, pétition =>

Pages

S'abonner à RSS - Au delà des bornes du jardin